Aller au contenu principal

Engagement citoyen : IMT Mines Alès signe une convention avec la Garde Nationale

Initiée par Antoine, étudiant en 2e année Informatique et Intelligence artificielle et réserviste opérationnel dans l’armée de l’Air et de l’Espace, cette convention, première du genre dans l’histoire de la Garde Nationale, concerne à la fois élèves et personnels de l’école et vise à l’émergence d’un parcours “ingénieur réserviste”. Objectif : reconnaissance et valorisation par l’école des compétences développées sur le terrain par les réservistes.

Toutes les actualités

Engagé, le mot colle à la perfection à Antoine, étudiant d’IMT Mines Alès et réserviste opérationnel dans l’armée de l’Air et de l’Espace depuis juillet 2018. Période militaire d’initiation et de perfectionnement à la Défense nationale, formation initiale de réserve puis spécialisation en unité, il a, parallèlement à ses études, enchaîné les périodes de formation pour être aujourd’hui caporal, formé à la protection défense des infrastructures militaires et surtout très actif au sein de la cellule communication de son unité. Un parcours qui a conforté son engagement personnel et lui a donné l’idée d’initier une convention entre son école et la Garde Nationale : « Mon expérience est la preuve que les parcours d’étudiant et de réserviste sont compatibles explique Antoine et je suis convaincu que les compétences développées par un étudiant réserviste sur le terrain des opérations militaires sont convergentes et complémentaires à celles attendues par l’école ».


Un discours entendu par IMT Mines Alès : « Nous avons décidé de reconnaître et de valoriser les compétences acquises, car elles sont soit en partie déjà intégrées, soit complémentaires du référentiel de compétences en cours d’élaboration pour toute la formation », annonce Michel Ferlut, directeur des études. C’est là, outre le fait que cette convention s’adresse à la fois aux personnels et aux étudiants de l’école, l’aspect totalement novateur de la convention signée le 3 juin 2021 entre IMT Mines Alès et la Garde Nationale.
L’établissement d’enseignement supérieur, un vivier attractif pour la Garde Nationale
La Garde nationale a été créée en 2016 pour coordonner, promouvoir et contribuer au recrutement des réserves des forces de défense et de sécurité (Armée de terre, Marine nationale, Armée de l'air et de l'espace, Gendarmerie nationale, Police nationale).


Le Secrétariat Général de la Garde Nationale ajoute au sujet de la convention que « l'écho est très favorable chez les jeunes qui continuent d'y trouver une forme d'engagement qui fait sens. La Garde nationale bénéficie d'une visibilité grandissante dans les établissements d'enseignement supérieur, et à travers sa politique de partenariat, participe au recrutement de profils intéressants et impliqués dans le monde des réserves tels que nous les trouvons à l'IMT Mines Alès ».


Côté IMT Mines Alès, le partenariat s’inscrit dans la stratégie déjà engagée de penser la formation par compétences plutôt que par contenus et de l’inscrire dans l’objectif de la responsabilité sociétale et environnementale en termes de valeurs et d’engagement social.
C’est pourquoi, au-delà de la présentation, puis la facilitation et l’organisation pratique pour que les élèves souhaitant devenir réserviste puissent concilier études (elles restent prioritaires) et engagement, l’école veut s’impliquer davantage.


“Ingénieur réserviste”, un parcours qu’IMT Mines Alès veut établir et valoriser


« Mettre en évidence les compétences, les savoir-faire et les savoir-être acquis ou développés sur les terrains opérationnels de la réserve (engagement, rigueur, partage, leadership, management, gestion de crise, gestion du risque…), déterminer celles qui sont convergentes avec les attendus des formations de l’école, reconnaître les périodes de formation dans la réserve : c’est tout le travail que nous sommes en train de réaliser autour du parcours d’“ingénieur réserviste” et du référentiel de compétences » illustre Claudia Enrech, ingénieure pédagogique chargée de l’approche des programmes par compétences sur les formations d’IMT Mines Alès, auquel Antoine est étroitement associé. Pour élargir la portée de la démarche à l’ensemble des élèves ingénieurs généralistes, un enseignement optionnel, coproduit avec différentes structures de la défense nationale et intitulé « Compétences de la défense nationale pour l’ingénieur » est en préparation pour la rentrée 2021-2022.
« Pour IMT Mines Alès et pour la Garde Nationale, puis à l’issue pour les entreprises qui recruteront ces ingénieurs réservistes, cette convention novatrice et ambitieuse dessine un cercle vertueux où chacune réaffirme sa raison d’être : l’accomplissement professionnel, le développement de la Nation et l’engagement citoyen » conclut Pierre Perdiguier, directeur par intérim d’IMT Mines Alès.