Aller au contenu principal

IMT Mines Ales crée le "Laboratoire des Sciences des Risques" (LSR) dédié à la sécurité des populations

Recherche et Doctorat
Toutes les actualités

Les travaux de recherche effectués dans les laboratoires d’IMT Mines Alès sont résolument orientés vers les besoins de la société. Le défi de proposer des solutions innovantes et de faire progresser la science et ses applications lui impose de rester constamment au plus haut niveau d’expertise. Pour optimiser son potentiel de recherche dans un environnement en permanente évolution,IMT Mines Alès structure ses forces de recherche autour de nouveaux laboratoires. Le Laboratoire des Sciences des Risques œuvre pour la sécurité des populations face aux risques technologiques, naturels ou sanitaires.

A la croisée des sciences de l’ingénieur, des sciences numériques, des sciences de l'environnement et des  sciences  humaines  et  sociales,  le  nouveau  Laboratoire  des  Sciences  des  Risques  (LSR)  a  pour objectif d’améliorer la sécurité, la sûreté et le bien-être  des  populations  et  des  générations  futures face   aux  risques  technologiques,   aux   risques  chroniques,   aux   risques  naturels  et   aux  risques sanitaires exceptionnels. Résultant de  la  fusion  de deux  équipes  issues  de  l’ancien Laboratoire de  Génie  de  l'Environnement Industriel (LGEI) et de  l’ancien Laboratoire de Génie Informatique et d’Ingénierie de Production (LGI2P),le LSR scelle l’union de cultures et de savoir-faire déjà présents au sein d’IMT Mines Alès, pour  développer  une  science  des  risques. Cette transversalité est une force au cœur de son projet, comme l’indique Laurent Aprin, directeur du laboratoire: «En  capitalisant  sur  les  compétences  des équipes issues du LGEI et du LGI2P, ce nouveau laboratoire bénéficie de l’excellence et de la légitimité pour répondre au défi des sciences des risques. C’est dans un contexte difficile où les transformations environnementales,  sociétales  et  technologiques  vont  modifier  les  équilibres  que  le  LSR  souhaite proposer  une  approche  multidisciplinaire  et  globalisée des  situations  à  risques,  guidée  par  la protection  de  nos  populations  et  écosystèmes  et  ancrée  dans  la  réalité  et  les  besoins  du  monde industriel.»

Fort  de  20  Enseignants-Chercheurs,  24  Doctorants,  et  5  personnels  techniques,  le Laboratoire  des Sciences des Risques est structuré en 4 thèmes de recherche: caractérisation et réduction des aléas, évaluation de la vulnérabilité et  de la résilience  des enjeux, ingénierie  des systèmes complexes face aux risques, gestion de crise. Le  laboratoire  a  soumis  son  projet  scientifique  en  2020  qui  a  reçu  un  avis  très  positif  du  HCERES (Haut  Conseil  de  l'évaluation  de  la  recherche  et  de  l'enseignement  supérieur). «Les  conclusions  de l’audit ont souligné la pertinence du projet à répondre au défi sociétal d’actualité que représentent les sciences des risques, son positionnement stratégique au cœur de la stratégie d’IMT Mines Alès et de l’Institut Mines-Télécom et son organisation mobilisatrice favorisant l’interdisciplinarité» affirme Vincent Chapurlat, directeur adjoint du laboratoire.

«La  création  de  nouveau  laboratoire  est  tout  autant  audacieuse  que  prometteuse», conclut  Pierre Perdiguier,  Directeur  de  l’école  par  intérim  et  également  Directeur  de  la  recherche  et  du  doctorat. «Le croisement des sciences de l’ingénieur, de l’environnement et  du numérique est incontestablement  un  atout puissant du  LSR.  Outre  ses  moyens  humains,   le  laboratoire   peut également s’appuyer sur des infrastructures de pointe mises à disposition par l’école, notamment les plateformes technologiques   PAQMAN   (pollution   de   l’air),   SPARK   (explosions   et   incendies) ou SIMULCRISE (simulateur de gestion de crise).» IMT  Mines  Alès s’est distinguée par son classement dans  le  top  200  mondial  dans  le  palmarès «Times  Higher  Education  Impact» dans la  thématique «  Lutte  contre  le  changement  climatique  » (ODD n°13), notamment grâce à ses nombreux programmes d’éducation et de recherche relatifs à la prévention  des  risques  environnementaux  majeurs  et  à  la  gestion  des  catastrophes,  ou  encore  à l’ensemble des actions menées pour réduire l’empreinte climatique de l’action humaine.

En savoir plus sur le LSR: https://www.mines-ales.fr/recherche-doctorat/les-unites-de-recherche/laboratoire-sciences-risques
Découvrir l’évaluation du LSR par le HCERES: https://www.hceres.fr/fr/rechercher-une-publication/lsr-laboratoire-des-sciences-des-risques